Catégories

Panier  

(vide)

Une psychothérapie qui prend en compte toutes les dimensions de la maladie

Selon la foi musulmane, c’est le Créateur qui a seul le pouvoir de donner la maladie et c’est le Créateur qui a seul le pouvoir de la faire disparaître. Toutes les maladies sont de ce point de vue-là complètement équivalentes. Que ce soit les maladies physiques ou les maladies et les problèmes psychologiques. Aucune ne résiste à Allâh, aucune ne s’oppose à Lui, aucune n’a sa vie propre, aucune n’a son indépendance ni même son autonomie dans le choix de la personne qui sera atteinte ou des moments de son arrivée et de son départ.

On ne parle de la gravité de la maladie que pour ce qui concerne le point de vue de l’être humain, la créature. C’est-à-dire du point de vue de la relation de la personne malade avec sa maladie. Certaines maladies ainsi sont incurables, graves, bénignes, inconnues… On parle là de ce que subit le malade. Ce qu’il va falloir comprendre ici c’est comment la maladie s’est installée, quel est son principe, comment elle agit.

Mais quand on parle de la relation entre le malade et le Créateur, la maladie n’est plus caractérisée par son mécanisme, son principe ou son degré de gravité. Elle est vue comme une créature du Créateur. Complètement dépendante de Sa volonté. Ce qui va être cruciale de comprendre alors c’est pourquoi le Créateur a voulu que la maladie atteigne telle personne, quelle sagesse, quel message se trouvent derrière cette atteinte.

Pour prendre en charge un patient malade, il faut comprendre la maladie. Et comprendre la maladie, c’est la comprendre à ces deux niveaux. Cela vaut pour toutes les maladies, y compris la simple fracture. Mais c’est crucial dans le cas des maladies psychologiques, des tensions psychiques, des mauvaises passes, des déprimes ou encore des angoisses, car c’est souvent la faculté de comprendre qui est perturbée.

Pour le thérapeute musulman, il s’agit de trouver des solutions pour soigner le malade en agissant à la fois sur les mécanismes de la maladie elle-même, en utilisant des méthodes compatibles avec l’islam, comme les thérapies cognitives et comportementales, et toujours en replaçant, pour le malade, la maladie dans sa relation avec son Créateur. Pour une prise en charge globale cohérente et efficace.


Dr Soulaimane Chemlal

Psychologue musulman, responsable de notre département Psychologie.

Docteur en psychologie cognitive et psychologie de l'enfant.

Docteur, diplômé de l'Université de Lille 3.


N°ADELI : 78 93 18 466

 

PRENDRE 1 RENDEZ-VOUS